Gestion de l’eau à Dole : une décision puis un débat

Conséquence de la victoire de Jean-Marie Sermier (UMP) sur Jean-Claude Wambst (PS) en mars dernier : la perspective de passer d'une gestion concédée à la Lyonnaise à une régie publique s'envole. Le nouvel élu a choisi une société d'économie mixte à opération unique, puis organisé un débat... Dans le même temps, une coordination jurassienne veut construire un observatoire.

jm-sermier

Dole inaugurera le 1er janvier 2016 un type nouveau de partenariat public-privé pour gérer l'eau et l'assainissement, la Semop ou société d'économie mixte à opération unique. Le conseil municipal en a pris la décision de principe le 10 novembre (compte-rendu ici) et devrait l'adopter formellement le 15 décembre.

A peine élu maire, en mars dernier, le député Jean-Marie Sermier (UMP) laisse entendre sa préférence pour une société d'économie mixte. Le lendemain de l'adoption définitive par le Sénat, le 18 juin, de la loi instituant la Semop, et avant même a promulgation le 1er juillet, il opte pour le nouveau dispositif, comme l'indique alors le site Localtis.info. Cette décision annoncée provoque le dépit du collectif Eau Dole qui défend depuis plusieurs années le retour en régie publique dans lequel s'était finalement engagée en décembre 2013 la municipalité précédente dirigée par Jean-Claude Wambst (PS). Elle...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !