François Fruitet (LO) : « Il n’y a aucune solution dans le cadre du capitalisme »

Au lendemain de la première mobilisation depuis la rentrée et de la fête locale de son parti, ce militant trotskiste depuis 45 ans, ancien professeur de physique au lycée Pasteur de Besançon, estime que « les travailleurs sont démoralisés » et « dans la survie », tout en mettant en avant « l'objectif d'élever le niveau de conscience » pour préparer la révolution...

lo

« Le capitalisme, c'est la crise, la misère et la guerre... La révolution nous coûtera moins cher... » Ce slogan clamé par les militants de Lutte Ouvrière à l'angle de la Grande rue et de la rue de la préfecture de Besançon, s'adresse aux manifestants qui défilent, ce mardi 9 octobre, contre la politique économique et sociale du gouvernement. La harangue en point fixe, c'est une des spécialités de la maison.

Quelques jours plus tôt, samedi 6, le parti trotskyste organisait sa fête annuelle locale à la Macombe, à Besançon, en présence d'environ 200 personnes, pas toutes adhérentes puisque des militants du PCF ou d'EELV s'y sont rendus. Ils ont visionné des témoignages vidéos d'ouvriers ayant participé au mouvement de mai 68, assisté à un débat avec Georges Kvartskhava, un militant qui travaillait chez Peugeot-Sochaux, participé à une discussion sur la situation actuelle, conclu par « la nécessité d'un parti communiste révolutionnaire......

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !