Eric Alauzet : « le signal n’est pas très-très bon »

Le député bisontin ne cache pas les difficultés d'Europe-Ecologie-Les-Verts à influer sur l'orientation du gouvernement. A Morre samedi, devant une centaine de militants, Eric Alauzet défend « l'échelon régional », celui de la mobilisation, dans le cadre de la transition énergétique.

Eric Alauzet

Le niveau régional est le « bon niveau de la mobilisation » pour les écologistes. En plaidant contre la logique centralisatrice, la députée européenne Sandrine Bélier est bien dans la position traditionnelle des Verts qui tenaient samedi leur conférence régionale à Morre, près de Besançon. C'est aussi l'échelon de la réflexion. Celui où Eric Alauzet signale l'écart entre les attentes, les engagements et ce qui pourra être réalisé grâce à la participation au gouvernement de Jean-Marc Ayrault.Il souligne la proposition de résolution sur la prévention des catastrophes nucléaires que le vice-président de l'Assemblée nationale Denis Baupin va présenter au vote des députés. Elle prolonge la déclaration du président de l'Agence de sûreté nucléaire qui, auditionné à l'Assemblée nationale , a indiqué que « personne ne peut garantir qu'il n'y aura jamais en France un accident nucléaire ». Pour...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !