Eric Alauzet et la loi bancaire : « le pied dans la porte »

Content mais sans plus. Le député (EELV) du Doubs ne plastronne pas après le vote en première lecture de la loi de « séparation et régulation des activités bancaires ». Il est notamment le co-auteur, avec Eva Sas (EELV), d'un amendement qui obligera les banques à publier, en 2014 pour leurs comptes 2013, les effectifs et chiffres d'affaires de leurs filiales à l'étranger, où que ce soit.

alauzet-2012

Content mais sans plus. Le bon mot serait soulagé. Eric Alauzet, le député (EELV) du Doubs ne plastronne pas après le vote en première lecture de la loi de « séparation et régulation des activités bancaires » peu avant 17 h ce mardi. Il est notamment le co-auteur, avec Eva Sas (EELV), d'un amendement qui a été adopté et obligera les banques à publier, en 2014 pour leurs comptes 2013, les effectifs et chiffres d'affaires de leurs filiales à l'étranger, où que ce soit.

On a envie de vous dire « c'est tout ? », les banques pourront continuer à spéculer quand même dans les paradis fiscaux...On souhaitait quatre critères. Ceux qu'on a obtenus, mais aussi avoir la publication des bénéfices et les impôts et taxes payés. Cela n'a pas été possible, les banques ont fait beaucoup de résistance. C'est vrai, quand on voit ça, on se dit que ça ne suffit pas, en même temps c'est déjà ça. Là, on verra...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !