Dole vers une Semop à majorité privée pour l’eau

La position de principe a été adoptée par le conseil municipal du 10 novembre : la ville aurait 49%, le partenaire privé 51% après appel d'offres. La décision finale doit être prise le 15 décembre lors d'un nouveau conseil.

Selon l'étude confiée par la ville de Dole au cabinet Sémaphore-Alpha pour 14.500 euros, la Lyonnaise des Eaux aura gagné 1,3 million d'euros au cours des années de délégation de service public (DSP) qui court jusqu'au 31 décembre 2015, la « rentabilité s'étant très largement amplifiée sur les trois dernières années ». Durant ces dix ans , la Lyonnaise aura investi 5,7 millions, soit 90% des objectifs. Il lui reste à changer 500 branchements en plomb d'ici la fin de la DSP. L'étude évoque un « faible niveau de transparence des charges d'exploitation » dont 40% de charges indirectes remontant à la direction régionale et au siège de la Lyonnaise.

En ouverture du conseil municipal du 10 novembre, le cabinet a présenté un tableau comparant trois modes de gestion, la régie publique, la DSP et la Société d'économie mixte à opération unique. Il en ressort curieusement que les deux derniers...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !