Denis Baud (LREM) : « le retour des pratiques que j’ai connues au PS »

Animateur du comité En Marche de Besançon, ancien élu local PRG puis PS, Denis Baud regrette que la « gouvernance » locale de son mouvement ne soit pas assez collégiale. Commentant la mise en minorité de Jean-Louis Fousseret, il estime qu'il faut « créer les conditions » d'une redéfinition de la majorité municipale qui passerait par l'éclatement de ce qui reste du groupe socialiste...

Denis Baud : « le meilleur moyen de soutenir Emmanuel Macron, c'est de poser la question de la démocratie à l'intérieur de La République en marche. » (Photo d'archives DB)

Comment va la République en marche... dont vous n'avez pas voté les statuts... ?

Nationalement, elle fonctionne très bien et se met en place... Je n'ai pas participé à ce vote car j'étais sûr de ce que ça allait produire. On ne devait pas reconstituer de nouvelles baronnies locales...

Il y en aurait une à Besançon ?

Euh... Oui... Mais je ne veux citer personne... Il y a eu une erreur de gouvernance. Dès le début d'En Marche, on voulait sortir de l'entre soi. Dans l'organisation telle qu'elle est, c'est l'inverse. Je n'ai rien contre la personne référenteAlexandra Cordier, conseillère grands projets urbains et attachée de presse au cabinet de Jean-Louis Fousseret, mais sa situation professionnelle fait que ce n'est pas compatible. Cela crée une situation regrettable. Ce qui a fait La République en marche, c'était de ne pas reproduire les clivages existant avant, car il y a des gens que ça empêche de s'investir. Ce qui m'intéressait,...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !