Comment les étudiants bisontins préparent le 17 mars

Une assemblée générale s'est tenue ce mardi 15 mars à l'amphithéâtre Donzelot de la faculté des lettres. Le comité de mobilisation mandaté par la première AG du mars a mis au débat ses propositions pour la journée nationale. Sur le fond, les premiers reculs du gouvernement encouragent des étudiants expliquant bien connaître la précarité d'un monde du travail qu'ils sont plus d'un sur deux à fréquenter.

fac-ag2

Ils sont sans doute moitié moins nombreux que mercredi 9 mars, quand une assemblée générale s'était réunie le matin de la dernière, et première manifestation contre la loi travail. Cette seconde AG, qui se veut ouverte aux lycéens, aux salariés et aux chômeurs, réunit entre 80 et 100 participants dans le fameux amphi Donzelot de la vieille fac de lettres de Besançon. Cette moindre affluence n'inquiète pas ces cinq membres du comité de mobilisation mandaté par la première AG que nous avons rencontrés mardi 15. « Ce n'est pas le même jour de la semaine, il y a moins de monde sur le campus le mardi. Et tous les étudiants savaient que quelque chose allait se faire le 9 », dit Ariane.

Voix grave et posée, elle est en service civique au Café des pratiques après cinq années d'études d'économie de l'environnement. Nantie d'une expérience militante à l'UNEF, elle n'est plus inscrite à l'université et décrit sa situation comme étant celle de...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !