« Comment auriez vous réagi si cet accord avait été signé sous Sarkozy ? »

Près de 2500 personnes ont défilé en Franche-Comté contre « l'accord emploi » du 11 janvier. A Besançon, des syndicalistes CGT, FO et FSU ont commencé à discuter avec les députés Eric Alauzet (EELV) et Barbara Romagnan (PS). Entre retrait et amendements...

ani-pspolice

Pour manifester leur refus de voir « l'accord emploi » du 11 janvier devenir une loi, plus de 600 personnes ont défilé ce mardi matin dans les rues de Besançon, 750 à 800 selon les organisateurs, la CGT et FO, Solidaires et la FSU. On remarquait de nombreux manifestants retraités et des services publics, mais aussi des salariés du privé, dont Diehl-Augé, Stanley, Camelin, la clinique Saint-Vincent, Monoprix, FCI, Géant, Guillin... En queue de cortège, le groupe libertaire accueillait davantage de jeunes dont Jafar : « La période sociale est injuste, je suis révolté, nous résistons... » Près de trois fois plus âgé, son voisin Jean-Luc venu du Jura dit dans un sourire : « il faut être là ! » Stéphane travaille au CHU : « on est aussi là pour ceux du privé qui ne peuvent pas bouger ».

Dans la régionSelon la CGT, les manifestants étaient 600 à Montbéliard où deux cortèges, dont l'un de PSA, ont...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !