Christophe Perny : « les gens sont dans le concret »

Le président socialiste du Conseil général du Jura tente de conserver son siège à Lons et la majorité départementale conquise en 2011. Il minimise la concurrence de Majorité citoyenne à sa gauche, et pointe le caractère fantômatique des candidats d'extrême droite.

Christophe Perny : «  je suis toujours socialiste, c'est pour ça que je suis dur avec Valls ». Photo d'archives DB

Le président sortant du Conseil général du Jura est en campagne pour sa réélection à Lons-le-Saunier. Entre porte-à-porte, distribution de tracts et réunions dans son canton, il va aussi soutenir des candidats de son camp et en profite pour développer des thématiques.

Comment sentez-vous la campagne ?

On est bien reçu. Certains sont indifférents. Beaucoup ne savent pas qu'il y a une élection. Il y a une grande défiance vis-à-vis de la politique. Mais je le sens plutôt bien...

Vos propos critiques sur Manuel Valls ont-ils une influence ?

On ne m'a posé qu'une fois la question. Un homme m'a demandé si j'étais socialiste. J'ai répondu : je le suis toujours, c'est pour ça que je suis dur avec Valls. Mais les gens me parlent plutôt de l'aéroport, des Déboussolades, du logement... Ils sont plutôt dans le concret.

Voir aussi le site de campagne de la Majorité départementale PS-divers gauche ici, et son...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !