Bruno Le Maire, « un homme qui peut emmener le pays… »

L'ancien ministre de l'agriculture de Nicolas Sarkozy est bien de droite, assurent ses soutiens. En réunion publique près de Besançon, Alain Chrétien et Yves Jégo ont décliné les raisons que les électeurs de droite peuvent avoir de le choisir à la primaire qui vient ces deux dimanches.

Alain Chrétien sacrifiant au selfie avec des sympathisants...  (photos Daniel Bordur)

« Quand on a perdu, on ne peut pas revenir. Sinon, on aura Trump à la française : Marine Le Pen ! » Alain Chrétien conclut ainsi son propos introductif d'une des nombreuses réunions de la campagne de Bruno Le Maire pour les primaires de la droite et du centre. Autrement dit, le député et maire de Vesoul considère que si Nicolas Sarkozy la gagne et se retrouve contre la cheffe du FN, il risque fort de mordre la poussière une seconde fois. Et la droite républicaine avec lui.

Sans doute l'élu haut-saônois a-t-il entendu tous ces électeurs de gauche qui, en 2002, soutinrent Jacques Chirac, non seulement pour empêcher l'élection bien improbable de Jean-Marie Le Pen, mais aussi signifier leur refus vicéral de l'extrême-droite. Alain Chrétien sait la détestation dans laquelle une large part des électeurs de gauche tiennent Nicolas Sarkozy qui aura bien du mal à se faire passer pour une alternative à l'establishment. Or, dans l'hypothèse d'une élimination...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !