Besançon : six entretiens pour comprendre ce que veulent les partis de gauche pour 2020

Alors que les rencontres s'accélèrent entre partenaires potentiels dans la perspective des élections municipales, ils expliquent leurs divergences programmatiques et stratégiques, mais aussi ce qui pourraient les rapprocher. Points communs : l'accent mis sur le programme et l'implication citoyenne.

Claire Arnoux (LFI) : « on ne veut pas d'une soupe de logos »
Pierre Gainet (PS) : « si les militants insistent pour qu'on parle avec la France insoumise, on ira »
Anne Vignot (EELV) : « je porterai le dossier des Vaîtes différemment »
Guy Lazar (PCF) : « la tête de liste ne peut pas être PS »
Gabriel Viennet (Ensemble) : « la logique des élus EELV et PCF est préjudiciable à leur démarche »
Marcel Ferréol (Génération.s) : « on ne gagnera pas sans les militants et les électeurs de la France insoumise »

debat2

Débat organisé par EDGE, le 25 avril 2018 à la salle Jules-Haag, avec Thibaut Bize (PCF), Claire Arnoux (LFI), Marcel Ferréol (Génération.s), Pierre Gainet (PS) et Anne Vignot (PS).

  

Des rencontres entre partis de gauche sont prévues cette semaine à Besançon. Après avoir vu il y a quelques semaines les socialistes, le PCF et EELV devaient rencontrer ce mercredi Génération.s et Ensemble, et ce jeudi la France insoumise. On ne devrait pas parler de répartition des sièges, mais de programme, notamment, mais pas seulement, de questions défrichées au sein de l'association EDGEespace de dialogue des gauches et de l'écologie  qui n'a pas vocation à présenter des candidats ou soutenir une liste, c'est dans ses statuts.

Factuel a analysé la semaine dernière comment on pouvait appréhender l'intense activité et le bouillonnement qui animent les diverses forces de gauche ambitionnant de conquérir le conseil municipal...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !