Besançon : la gauche municipale crée un intergroupe…

Les groupes PCF, EELV et deux socialistes constituent un intergroupe pour parler plus fort. L'arrêté anti-mendicité, abrogé quelques heures après, aura été « la goutte d'eau qui fait déborder le vase », mais les divergences sont notoires et nombreuses avec le maire qui soutient le gouvernement. Que fera le groupe PS invité à rejoindre la nouvelle entité ?

ig

La communication a pris tant de place dans la vie politique que tout devient symbole. Mais est-ce significatif que les deux socialistes de la bande, Anne-Sophie Andriantay et Jean-Sébastien Leuba soient assis juste sous l'image d'une rose verte ornant le petit salon de la brasserie Granvelle ? C'est là qu'avec les deux groupes municipaux EELV et PCF ils ont invité la presse pour annoncer la création d'un intergroupe qui n'a pas encore de nom. 

En attendant les retardataires, on tue le temps. Quelqu'un suggère de boire un coup. « De la bisontine ! », réagit aussitôt Leuba. « Moi aussi ! », répondent en écho tous les autres. Faire la promo de l'eau municipale est un devoir quasi sacré pour tout élu de ce qui est encore, pour combien de temps ?, la majorité municipale. Las, il n'y a que de l'eau Perrier... Heureusement qu'elle pétille, lance une voix. Sourires.

La communiste Elsa Maillot se penche vers la verte Anne Vignot : « on fait pas...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !