Besançon : faits divers et rythmes scolaires

Minute de silence après les tragédies, violences faites aux femmes, trois bulletins pour la consultation du 10 décembre sur les rythmes scolaires proposée par l'adjoint à l'éducation (photo ci-contre)... Les conseil municipal demande aussi son retrait de la compétence « gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations », ce qui augure d'un débat prochain sur le financement...

dahoui-ym

Il y a longtemps que les faits divers ont fait irruption dans l'espace public. Le monde institutionnel les invite désormais dans ses débats, sinon dans leur introduction. Des départements aux régions en passant par les conseils municipaux, les assemblées commencent quasiment toutes par une minute de silence. Ce lundi 6 novembre, le conseil départemental du Doubs et le conseil municipal de Besançon débutent en effet par ces quelques secondes où chacun se lève en silence à l'invitation, le matin à la Gare d'eau de Christine Bouquin, en fin d'après-midi place du 8 Septembre de Jean-Louis Fousseret.

Tous deux invoquent des tragédies. L'émotion provoquée par le meurtre d'Alexia Daval, près de Gray, qui travaillait à Besançon, s'est traduite ces derniers jours par des courses à pied - la passion de la jeune femme - réunissant des centaines de Francs-Comtois. C'est un effroi presque habituel qui a fait écho à la tuerie et à l'attentat américains. Cette...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !