Avis de gros temps chez les Insoumis de Besançon

Les divisions entre groupes d'appui de la France Insoumise sont mises au jour avec l'invitation à débattre dans un café lancée par les Jeunes avec Macron à tous les partis. La présence du FN n'a pas dissuadé six Insoumis dont deux personnalités bisontines et une dijonnaise. Le reste de la gauche est consterné, comme le PCF (dessin ci-contre) qui refuse de « servir la soupe aux néolibéraux et aux fascistes ».

pcf

Dans la série « tout est dans tout et réciproquement », les Jeunes avec Macron du Doubs ont fait fort. Diablement malins ou faussement naïfs, ils ont invité au débotté des jeunes des autres partis politiques, de la gauche à l'extrême-droite, pour débattre « éducation, immigration, écologie » dans un bar de Besançon, jeudi 7 juin. De quoi réjouir le FN, devenu RN, ravi de l'aubaine. Passer comme par enchantement du statut de pestiféré à celui de fréquentable, ça ne se refuse pas. D'autant que les jeunes fans du président ne relatent même pas la teneur des discussions de café, ne disent rien des désaccords et antagonismes qui doivent sans doute compter pour du beurre. Car sur leur Facebook, ils préfèrent mettre l'accent sur la bonne ambiance entre les 23 personnes ayant échangé dans « la bienveillance, l’écoute et l’ouverture »... Et la référente départementale de LREM, Alexandra Cordier, veut « renouveler l'expérience ».

Vu de...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !