Acte 22 à Besançon : le calme puis soudain l’affrontement

Est-ce la stratégie officielle ? Après un cortège pacifique, lacrymogènes et tirs de lanceurs de balles de défense ont fusé des rangs des forces de l'ordre tandis que des incendies de conteneurs leur répondaient… 

gj22-

L’acte XXII des gilets jaunes avait lieu samedi 13 avril à Besançon. Environ 750 participants ont défilé en un cortège « classique » dans les rues du centre. À l’exception de quelques points de tension mineurs, le déroulement est resté pacifique y compris en fin d’après-midi à Préfecture. Puis en début de soirée les choses se sont emballées, à 18 h la situation virant à l’affrontement au niveau de la gare Viotte. Nuages de lacrymogènes et tirs de LBD auxquels répliqueront incendies de containers et tentatives de barricades qui se solderont par des assauts chaotiques sur Battant, des arrestations, et une situation restée tendue jusqu’à 20 h. D'après certaines observations, il semblerait que des policiers de la BAC soient intervenus, non plus en civil mais en uniforme…

Un parcours calme, mais des points de tension

15 h, place de la Révolution. Ils sont environ 400 à prendre le départ en direction du centre ville, après une...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !