A la rue avec un bébé de 5 mois…

Le jeune couple avait quitté l'Arménie après avoir été dépossédé de son outil de travail, une station service, par la mafia. Le centre d'accueil d'urgence des demandeurs d'asile lui a demandé de partir sans qu'une solution de relogement ne soit proposée. Le collectif A la rue s'est saisi du problème.

cauda

C'est un jeune couple d'Arméniens dont nous taisons l'identité afin de les protéger. Ils ne veulent pas non plus qu'on voie leur visage sur les photos. Ils sont arrivés à Besançon en octobre dernier et un bébé est né le mois suivant. Hébergés par le CAUDA, ils ont appris mardi qu'ils devaient quitter leur chambre ce jeudi matin sans qu'une solution de relogement ne leur soit proposée. Nous avons constaté à 9 h 45 qu'ils quittaient le CAUDA. Ils ont indiqué aux quelques militants du collectif A la Rue venus en urgence pour les soutenir, qu'ils se rendaient au SAAS où ils étaient persuadés de trouver un abri. Mais le SAAS est fermé le jeudi matin et ils ont rebroussé chemin. Ils avaient toujours la chambre du CAUDA pour quelques heures et devaient retourner au SASS à 14 h. Interrogé, un travailleur social du CAUDA confirme : «je ne sais pas s'il y a une solution au SAAS, voyez avec la direction, je ne suis pas le...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !