Une ville qui vote à gauche à tous les scrutins…

Depuis 1977, à Besançon, la droite n'a gagné qu'un premier tour local lors des municipales de 1983, avant de perdre de peu le second... La ville vote à gauche à tous les scrutins : législatives, présidentielles, régionales, départementales, européennes... La droite a aussi gagné le premier tour de la présidentielle et des législatives de 2007, mais perdu le second...

13 décembre 2015 au Kursaal. Marie-Guite Dufay gagne le second tour des régionales avec 34,7% et obtient 52,4% à Besançon... (photo d'archives DB)

Le 21 avril 2002 résonne toujours comme un coup de tonnerre. Le socialiste Lionel Jospin est éliminé au soir du premier tour de l'élection présidentielle. A Besançon, la sanction est plus sévère encore qu'au niveau national. Certes, Jospin fait 17,6% dans la ville, soit un peu plus que ses 16,2% nationaux. Mais si l'on additionne l'ensemble des voix des autres candidats de gauche, de la modérée Christiane Taubira à l'extrême-gauche en passant par Chévènement, le communiste Hue (aujourd'hui macron-compatible) et le vert Mamère, on arrive à 33% rien que sur Besançon, au lieu de 26,7 en France.

On avait surtout vu la qualification de Le Pen. On avait moins commenté le fait que les autres candidats de gauche firent ensemble quasiment le double de celui du PS.

Avec le recul, on comprend que les électeurs de gauche ont donné plus qu'un avertissement à un parti qui s'accommodait un peu trop des règles de la concurrence libre et non faussée mettant...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !