Tours de passe-passe

Il ne faut pas se fier aux résultats fournis par le ministère de l'Intérieur et les préfectures. Non pas que des fraudes soient soupçonnées, mais des manipulations d'étiquettes minimisent, par exemple dans le Jura, la victoire de la droite républicaine et la percée d'une opposition de gauche alternative.

Il ne faut pas se fier aux résultats fournis par le ministère de l'Intérieur et les préfectures. Non pas que des fraudes soient soupçonnées, mais des manipulations d'étiquettes faussent l'interprétation, notamment la constitution de coalitions et d'alliances. L'exemple du Jura est flagrant. 

En de nombreux endroits, une Union de la droite et du centre a été constituée, réunissant UMP, UDI, MoDem et certains divers-droite. Il aurait été simple de les appeler tous UDC et de les compter. Ce que nous avons fait pour arriver à 38.894 voix, soit 38,78% des suffrages exprimés. En tout cas nettement plus que les 30,35% attribués à une curieuse Union de la droite tout court à laquelle on a omis d'ajouter le binôme victorieux du premier tour à Champagnole où figure Clément Pernot, très sérieux prétendant à la présidence, classé parmi les divers-droite aux côtés de Jean-Louis Millet pour qui le FN a appelé à voter, et qui...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !