Sénat : la gauche perd son unique parlementaire en Franche-Comté

C'est du jamais vu sous la 5e République. Même aux temps du gaullisme triomphant ou des victoires éclatantes de la droite en 1968, 1993 ou 2002, il restait encore quelques députés ou sénateurs de gauche. La candidature dans le Doubs du socialiste Nicolas Bodin a-t-elle torpillé celle de l'ancienne députée PS frondeuse Barbara Romagnan ? 

senat-doubs
C'était à prévoir, c'est arrivé. La gauche franc-comtoise a disparu du Parlement français. Pas un seul de ses douze députés ne siégeait depuis 2017 dans un groupe politique estampillé de gauche, et aucun des huit sénateurs depuis le 27 septembre. Le dernier mandat de gauche était détenu dans le Doubs par la sénatrice Marie-Noëlle Schoeller qui avait remplacé quelques mois Martial Bourquin, contraint de démissionner pour éviter le cumul avec sa vice-présidence de Pays de Montbéliard Agglomération. En cherchant un peu, certains pourront tenter de classer à gauche les députés LREM du pays de Montbéliard Denis Sommer et Frédéric Barbier, ou celle du Jura Danièle Brûlebois, tous trois passés par le PS. Le second a même siégé dans le groupe PS à l'Assemblée nationale durant le controversé mandat 2012-2017 et continue à se réclamer de la gauche. Le premier a été vice-président du Conseil régional, de Franche-Comté puis de Bourgogne-Franche-Comté,...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !