Régionales : la bataille des centres…

Le MoDem, notamment dans le Doubs, menace de concourir seul aux régionales après les déclarations de Nicolas Sarkozy à Gilley ironisant sur les « centristes avec nous à mi-temps ». Pendant ce temps, les « centristes de gauche » de Force démocrate, CAP21 et le Mouvement des progressistes vont intégrer les listes socialistes au nom des valeurs et de la lutte contre l'extrême-droite.

pimentel

Les rancunes sont tenaces. Celle de Nicolas Sarkozy à l'égard de François Bayrou date de l'élection présidentielle de 2012. Celle de Damien Meslot pour Christophe Grudler s'entretient méthodiquement depuis des années. Viré de l'UMP en 2002 par Damien Meslot, Christophe Grudler se fait élire deux ans plus tard conseiller général sans étiquette du Territoire-de-Belfort. Tête de file du MoDem pour les régionales de décembre 2015, il a présenté une liste à la mairie de Belfort remportée par Damien Meslot en mars 2014. Un an plus tard, Grudler battait Meslot lors des élections départementales, très vraisemblablement avec des voix de gauche. Tout récemment, Christophe Grudler a vertement critiqué la proposition de Damien Meslot de n'accueillir à Belfort que des réfugiés chrétiens : « trier les gens en fonction de la religion est contraire aux valeurs de la république » (voir ici).

Ces inimitiés ne suffisent sans doute...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !