Réforme territoriale : l’improbale synthèse du CESER

Les organisations syndicales, professionnelles ou sectorielles représentées au Conseil économique sociale et envionnemental de Franche-Comté sont loin d'être unanimes ou séduites par le projet de fusion avec la Bourgogne. Toutes ou presque émettent des réserves, des doutes, des nuances, voire une plus ou moins franche hostilité pour les syndicats radicaux ou le monde patronal, mais pour des raisons différentes.

Yannick Favory, FSU, CESER Franche-Comté

L'avis du CESER a été adopté à une large majorité. Les six représentants CGT votant contre et l'unique FSU se sont abstenus tout en saluant le travail du CESER et notamment ses « réserves ». Ratissant large, reprenant des constats faits dans des horizons variés, ce travail tente une synthèse entre des propositions parfois antagonistes, sinon divergentes, et cède un peu facilement au mirage de la communication. 

Christophe Chambon (FO) explique que son syndicat n'est « pas favorable à la fusion telle qu'elle se met en place, par intérêts politiques et électoraux, mais qu'elle se heurtera à la réalité politique, économique et sociale. Quels outils aura cette région ? On n'a pas de réponse ! » Et si FO vote pour l'avis, c'est parce qu'il reprend « bien de [ses] préoccupations et met en exergue les difficultés ». Stéphane Fauconier (UNSA) « soutien la réforme »,...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !