Primaires à la gauche de la gauche à Besançon

La « Majorité citoyenne » et le Front de gauche sans le PG n'ont pas pu s'entendre pour ne pas se faire concurrence lors des élections départementales... Pour la première, les partis doivent s'effacer derrière des assemblées souveraines.

majcitdoubs

La gauche de la gauche se cherche. Les élections départementales sont l'occasion de tester plusieurs formules d'alliance. Cela avait été le cas lors des municipales qui ont montré les limites du Front de gauche, ses composantes expérimentant des situations à géométrie très variable. L'attelage EELV-PG victorieux à Grenoble n'a pas grand chose à voir avec la classique union PS-EELV-PCF également gagnante à Besançon au prix d'une véritable fracture entre communistes et PG, les deux poids lourds du Front de gauche. Ils s'étaient partagés les circonscriptions législatives en 2012, les voilà, comme aux municipales, sur des trajectoires distinctes pour les départementales.

Les communistes, on l'a vu ici, se sont rapprochés des anciens partenaires du PG pour les municipales : Ensemble Union des Alternatifs et de la Gauche anticapitaliste qui avait quitté le NPA et Citoyens engagés du Front de gauche, en fait les adhérents...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !