Mélenchon veut faire de Besançon une «capitale de la résistance à l’austérité»

Jean-Luc Mélenchon est venu soutenir la liste «A Gauche toute, place au peuple» lors d'un meeting mercredi 12 mars devant 600 personnes. Les tenants de «l'opposition de gauche», membres d'un Front de Gauche localement divisé, ont présenté leur programme. Les «solfériniens», Pierre Moscovici en tête, sont dans le collimateur.

Emmanuel Girod, Jean-Lus Mélechon, municipale Besançon

« Non à la réforme Peillon sur les rythmes scolaires ! Non à la publicité - oui à l'expression culturelle ! Réhabilitation des logements HLM sans augmentation de loyer ! Gratuité des transports publics ! Gratuité de l'abonnement et des premiers mètres cube d'eau ! » Les slogans, têtes de chapitre du programme, se succèdent à l'écran avant l'entrée en scène des colistiers et de leur soutien national. «Ceci est une élection politique ! La santé, l'éducation sont loin d'être seulement des problèmes locaux», insiste Jean-Luc Mélenchon. 

Claire Arnoux de la Gauche Anticapitaliste critique d'abord le bilan de l'équipe de Jean-Louis Fousseret concernant les transports publics : « les deux augmentations tarifaires de 2011 et 2012 ont eu pour résultat une baisse de la fréquentation alors qu'il est impératif de réduire la pollution atmosphérique provoquée par l'automobile...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !