Marie-Guite Dufay un peu dans l’opposition à Macron

La présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a des mots assez durs contre la baisse des dotations qui prive la collectivité de 20 millions par an. Mais le dialogue rompu au niveau national avec l'État est maintenu localement car, a-t-elle dit lors de la session de rentrée, « nous avons besoin d'avancer ensemble ». La droite n'est pas très à l'aise, l'extrême-droite implose en gardant ses fondamentaux.

bfc1

Les démissions de deux solides vice-présidents francs-comtois, celle de la Doloise Sylvie Laroche (apprentissage et formation professionnelle après un mandat consacré aux lycées en Franche-Comté) venant après celle de Denis Sommer, devenu député LREM, ont entraîné un jeu de chaises musicales faisant pencher un peu plus l'exécutif régional côté bourguignon. Dix des quinze vice-présidents sont bourguignons, cinq sont francs-comtois. Le rapport de forces géographique était de neuf à six auparavant...

Les quinze vice-présidents

Michel Neugnot (Côte d'Or) : Finances - ressources humaines, modernisation de l’administration, transports, déplacement intermodalitéLaurence Fluttaz (Saône-et-Loire) : Culture et patrimoine Eric Houlley (Haute-Saône) : Cohésion territoriale Frédérique Colas (Yonne) : Transition écologique et environnement Patrick Molinoz (Côte d'Or) : Jeunesse, vie associative, innovation, développement numérique des territoires...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !