Marie-Guite Dufay à la recherche des universitaires

Animant un café-débat à Besançon sur les questions d'enseignement supérieur, la candidate socialiste a défendu son bilan de présidente tout en assurant que la fusion des régions puise son origine dans le rapprochement des universités de Franche-Comté et de Bourgogne. Mais rien n'est simple avec les approches qui diffèrent selon qu'on enseigne en sciences humaines, en math-physique ou en médecine, à Dijon, Belfort ou Besançon...

Marie-Guite Dufay aux universitaires : « La BPI va là où les banques ne veulent pas aller pour prendre les risques avec ceux qui innovent... » Photos DB

Elle était la veille en campagne sur la marché de Corbigny, dans la Nièvre, où les difficultés de l'élevage l'ont marquée. Marie-Guite Dufay animait jeudi 15 octobre une réunion presque intimiste au Pixel, le café de la Cité des Arts voulue par son prédécesseur Raymond Forni. Une quarantaine de convives y ont quand même bu un verre, rarement deux, pour un échange de vues démontrant que le rapprochement n'est pas gagné. Comme François Hollande entendant mettre l'accent sur la jeunesse, la présidente-candidate boit « à la santé des jeunes... qui demandent toujours plus ». Élise Aebischer, 21 ans, étudiante en géographie et onzième sur la liste PS du Doubs, vient, dans une langue dont les socialistes ont le secret, de saluer tous les « efforts déjà faits » tant par le ministre pour la vie lycéenne » que par sa tête de liste. « Tu peux faire beaucoup », ajoute-t-elle à l'intention de la...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !