Législatives : le couac des envois se retrouve dans le « code 7 »

Des électeurs de Besançon ont voté pour des candidats qui ne se présentaient pas dans leur circonscription après avoir reçu par erreur du matériel électoral destiné à la circonscription d'à côté... Exemple dans les bureaux de vote de Montjoux, dans la première circonscription, où certains ont voté Alauzet (photo), Fagaut ou Arnoux candidats dans la seconde... La préfecture doit quelques explications.

code7

Il fallait s'y attendre, c'est arrivé. Les erreurs d'adressage de professions de foi et de bulletins de vote, dont Factuel a parlé dès le 6 juin (voir ici), ont produit quelques curiosités lors des opérations de dépouillement à Besançon. Dans les bureaux 305 et 308, implantés dans la cité scolaire Montjoux, les scrutateurs ont eu la surprise de découvrir des bulletins de candidats dans la deuxième circonscription du Doubs et non de la première. Or, ces deux bureaux sont dans la première circonscription.

Nous n'avons pas effectué de pointage systématique, mais sur les 300 premiers bulletins du bureau 308 où un peu plus de 500 personnes ont voté, on a trouvé 21 bulletins nuls, dont la plupart correspondaient au « code 7 », selon les indications données aux citoyens effectuant le dépouillement par le président du bureau de vote. C'est à dire correspondant à des candidats non candidats ! On a ainsi vu passer des bulletins Alauzet, Fagaut ou Arnoux...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !