Législatives algériennes : on a voté à Besançon mais…

Impossible de connaître la participation, les résultats ou même le nombre d'électeurs inscrits au consulat où le bureau de vote était ouvert les 28 et 29 avril et le 4 mai. Militants ou simples citoyens ont effectué leur devoir de citoyens avec fierté. Mais « nous sommes dans un théâtre d'ombre », explique l'universitaire bisontin Jacques Fontaine.

img_4436

La salle est peu éclairée, il est difficile de se frayer un chemin jusqu'à l’isoloir. Une vieille dame savoure ce moment et prend le temps de prendre chacun des bulletins de manière méthodique. La satisfaction et la fierté se lisent sur son visage. « A voté ». Elle quitte la salle aussi calmement qu'elle est arrivée, la sensation du travail bien fait en plus. Cette dame, qui préfère garder l'anonymat, nous dit être heureuse d'avoir pu en temps qu’Algérienne, effectuer son devoir aussi simplement. « C'est la démocratie », dit-elle.

Voter, Louardi l'a effectué lui aussi. Ce Franco-Algérien défend un candidat et le fait savoir : « Il faut voter pour Chaabna, c’est le seul qui défend les intérêts des Algériens vivants en France ». Le candidat indépendant se bat ainsi pour une baisse du prix des billets d’avion vers l'Algérie, une assurance pour le rapatriement des corps, la recherche d'investisseurs étrangers vers...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !