Le soulagement de la gauche après la peur

Marie-Guite Dufay sera la première présidente de la grande région Bourgogne-Franche-Comté. La socialiste remporte la triangulaire avec 34,7% devant François Sauvadet (32,9%) et l'extrême-droite (32,4%). La participation a augmenté de plus de dix points d'un tour à l'autre. Reste que le barrage anti-FN ne peut constituer une politique. Le débat a commencé à gauche...

20 heures au Kursaal de Besançon. La joie des sympathisants socialistes. Photos D.B.

 

 

Un soulagement. Le mot était sur toutes les lèvres dimanche soir au Kursaal de Besançon où se sont rassemblés 200 à 300 militants et sympathisants de gauche. Bien sûr, il y eut une explosion de joie à 20 heures, quand sur le grand écran qui égrenait jusque là les résultats de la ville, la retransmission télévisée laissa apparaître la carte de la région en rose avec une avance de 0,5% pour Marie-Guite Dufay. Mais parmi les sondages relayés par les réseaux sociaux bien avant la délivrance, l'un donnait le FN gagnant. De quoi rendre inquiet Nicolas Bodin, le premier fédéral du PS du Doubs : « il n'y a que 5000 voix d'écart, j'attends... »

La différence sera finalement de plus de 20.000 voix et de 1,8%. François Sauvadet reste deuxième, comme au premier tour. Il augmente son nombre de suffrages de 65% en mobilisant 151.108 voix supplémentaires pour la liste UDI-LR. Mais c'est insuffisant car la gauche...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !