Le Grand marché transatlantique fait de l’ombre au vin jaune et au comté

La Confédération paysanne du Doubs a consacré son assemblée générale aux risques que fait peser sur l'agriculture le projet de traité commercial Europe-USA : pesticides, antibiotiques, labels, terroirs, appellations d'origine, emplois... sont directement menacés.

affinage

Saviez-vous que l'Union européenne fait payer 31% de droits de douanes de 1409 à 2032 euros par tonne aux fromages entrant sur son sol alors que les USA n'en exigent que 7,1 % ? Que pour les vins, ils sont respectivement de 10% 13,5 à 15,8 euros par hectolitre et 1,35% ? A entendre l'économiste Bernard Teper, du Réseau Education populaire (site là), membre du conseil scientifique d'Attac (le plan de son intervention ici), ces chiffres ont de quoi donner quelques sueurs froides aux producteurs européens. Car le Grand Marché transatlantique vise tout simplement à supprimer les droits de douanes, à tout le moins de les abaisser nettement en les égalisant des deux côtés de l'Atlantique. Histoire de ne pas fausser la concurrence !

Mais on ne fausse pas la concurrence, dans l'esprit des partisans du libre-échange, qu'avec ces fameux droits de douanes qu'ils appellent « barrières tarifaires » au développement du...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !