La ligne modeste et tranquille de Clément Pernot

Le nouveau président du Conseil départemental du Jura pilote les débats avec sourire et bonhommie. Mais pas sans autorité, ni sans malice...

Clament Pernot, avant l'ouverture de la séance.

« Je salue le retour d'une gestion apaisée ». En conclusion de la première session du Conseil départemental du Jura après l'élection à sa tête de Clément Pernot (UMP), Hélène Pélissard (UMP), la première vice-présidente, a traduit un sentiment partagé par beaucoup. Quelques instants auparavant, Danièle Brûlebois (PS), première vice-présidente sous le mandat précédent et désormais leader d'une opposition réduite à la portion congrue, avait remercié le nouveau patron de lui avoir confié une présidence de commission : « c'est une main tendue, un signe d'ouverture, vous renouez avec le temps d'Alain Brune », figure du socialisme jurassien des années Mitterrand.

Nouvel élu de Lons où il a sévèrement battu le président sortant, Cyril Bréro se tourne vers la table de presse : « il y avait une tension permanente ». Une tension induite par le...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !