La droite et le centre du Doubs ont 69 candidats pour les élections départementales

UMP, UDI et MoDem partent unis avec des « divers-droite » et des « sans étiquettes » à la reconquête du département perdu en 2004. Restent quelques suppléants à désigner, mais aussi à régler l'épineuse question de la présidence en cas de victoire...

cd25-candidats_ump-udi-modem

Ça aura été, comme pour tous les partis, plus long que prévu, aussi difficile qu'annoncé. Les partis de droite républicaine et du centre ont présenté dimanche 25 janvier à La Vèze quasiment tous leurs candidats du Doubs pour les élections départementales des 22 et 29 mars. Ne manquent que sept noms sur les 76 places, ceux des suppléants des cantons de Frasne, Ornans et saint-Vit, et d'un suppléant sur celui d'Audincourt.

L'UMP se taille la part principale avec six cantons sur 19 où elle détient les deux places de titulaires, et sept où elle les partage avec ses alliés UDI (3 titulaires), MoDem (1 titulaire) ou « sans étiquette » (3). Les divers-droite présentent les deux titulaires de l'alliance dans deux cantons (Frasne et Maîche) et un titulaire dans six cantons.

76 postes, 69 candidats déclarésAudincourt : Maryline Chalot (DVD) et Didier Klein (UDI, m Taillevourt) ; Souraia Boukatoub (SE). Baume-les-Dames :...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !