Jura : la droite veut faire table rase du passé

Enfin presque. Elle charge la gestion de Christophe Perny et décide d'un gros emprunt de 20 millions pour « solder le passé » en remontant jusqu'au mandat 2008-2011. Mais elle prolonge son action sur l'aéroport de Tavaux et le Center parcs de Poligny.

cd39

La dernière session du Conseil départemental du Jura, vendredi 26 juin, a méthodiquement et littéralement tenté de « solder » le passé. Autrement dit les quatre ans de gouvernance socialiste qui, à entendre l'écrasante majorité de droite (28 sièges contre 6 à la gauche), auront constitué une parenthèse à refermer au plus vite. D'ailleurs, le logo fushia qui avait remplacé en 2011 une carte verte et bleue, va bientôt rejoindre les oubliettes de l'histoire, poussé par un sobre graphisme travaillé en interne, et non sous-traité pour bien montrer qu'on est économe. 

On veut aussi faire porter à l'équipe précédente tous les maux de la politique en la faisant passer pour mauvaise gestionnaire utilisant ce que Clément Pernot appelle le « pousse dette ». Il assure que le Département avait une ardoise de quelque 16 millions d'euros envers les communes, communautés de communes et autres syndicats mixtes...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !