Jean Rosselot fait feu de tout bois

« Moi maire de Besançon, je réparerai ces discriminations… moi maire de Besançon, je publierai toutes les lettres anonymes ! » Au conseil municipal de jeudi 13 décembre, le chef de file de la droite joue de l'anaphore, comme François Hollande en campagne...

cm

« Moi maire de Besançon, je réparerai  ces discriminations… moi maire de Besançon, je publierai toutes les lettres anonymes ! » C’est Jean Rosselot, le chef de file de l'UMP, qui tonne et insiste pour faire encore entendre son entrée en campagne pour les municipales de 2014. « Vous êtes même venus avec quelques supporters », remarque Jean-Louis Fousseret qui aura réussi d’emblée à obtenir une réaction vigoureuse de son opposant.Le maire était d’abord chargé d’une mise au point par M. Perrin Sébastien, secrétaire général de la fédération BTP. Il provoque le courroux de M. Rosselot en lisant le texte que « lui demande de lire M. Perrin ». Celui-ci conteste « solennellement » ce que M. Rosselot avait fait savoir lors du dernier conseil, le 12 novembre : un projet autre que le tram (le Bus à haut niveau de service) aurait eu de...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !