Ian Brossat (PCF) : « Le seul moyen de s’en sortir, c’est de rompre avec les traités… »

En meeting à Besançon, l'adjoint parisien au logement, tête de liste aux élections européennes, a défendu des arguments pour convaincre de voter le 26 mai prochain un électorat enclin à considérer que le parlement européen « ne sert à rien ». Il défend une alternative aux libéraux et à l'extrême-droite pour combattre les « deux maux » de l'Union : l'austérité et la concurrence.

Ian Brossat, avec à sa gauche Isabelle Liron et Aurélien Aramini, et à sa droite Hasni Alem et Solange Joly qui, tous les quatre les précéderont au micro. (Photos DB)

La petite salle Battant de Besançon était bien remplie de militants et sympathisants communistes venus de toute la région pour écouter Ian Brossat. Tous voulaient entendre le jeune agrégé de français diplômé de Normale-Sup-Lyon, adjoint au logement à Paris où il bataille avec ardeur face au géant Airbnb, tête de liste du PCF aux élections européennes de mai prochain.

Évoquant d'emblée « la colère énorme contre le pouvoir », il constate qu'en quelques semaines le « contexte » politique a changé. Dans un même élan, il allie « gilets jaunes, blouses blanches et cols bleus » pour lesquels il est « frappé de la puissance du soutien de la population : le gouvernement devra céder car les Français n'en peuvent plus ». Il dénonce le « mensonge permanent du souci écologiste de Macron », propose de baisser à 5,5% la TVA sur les transports en commun et les véhicules non polluants, ou encore d'accorder un crédit d'impôts sur les fenêtres à...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !