Haute-Saône : la gauche partie pour rester aux commandes

Le PS et ses alliés sont en position pour remporter dix ou onze des dix-sept cantons lors du second tour qui verra neuf triangulaires, quatre duels PS-FN, trois UMP-FN dont deux à Vesoul, et un seul classique droite-gauche. Frédéric Burghard (photo) devrait rester dans l'opposition.

Frédéric Burghard (UMP) sera réélu dimanche, mais a peu de chances de succéder à Yves Krattinger. Photo d'archives

Conquise par le PS en 2001, la Haute-Saône devrait rester à gauche à l'issue du second tour. Le FN est à 29,70% des exprimés (16,56% des inscrits), et c'est une illusion d'optique qui le fait classer en tête, comme le suggère la présentationd des résultats de la préfecture. C'est en fait l'Union de la droite et du centre qui a réalisé le meilleur résultat en voix (32,59% des exprimés), devant la majorité sortante PS-DVG (31,63%). Pourra-t-elle compter sur les électeurs écologistes ou de gauche radicale qui représentent 4,8% au niveau départemental ? 

Si leur apport peut paraître faible, c'est parce qu'ils n'étaient pas présents partout. EELV fait 1,73% au niveau départemental, mais entre 6,29% et 13,26% dans les trois cantons où il se présentait. Le PCF enregistre 1,45% au niveau départemental, mais 3,69% à 12,66% où il se présentait. Le Front de gauche est crédité de 1,60% au plan départemental, mais...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !