Haut-Jura : Jean-Louis Millet met de l’eau dans son vin

La majorité municipale très à droite de Saint-Claude boycottait les travaux de la communauté de communes depuis avril 2014. La modification de la répartition des délégués à la suite d'une question prioritaire de constitutionnalité a fait revenir le maire de la ville, mais pour combien de temps ? Il réclame la démission du bureau ! « On n'est pas des lapins de six semaines », lui répond Raphaël Perrin...

Raphaël Perrin (à gauche) n'entend pas céder la présidence au maire de Saint-Claude Jean-Louis Millet.

La très droitière majorité municipale de Saint-Claude sortie des urnes en mars 2014 est-elle revenue à la raison républicaine ? Rien n'est moins sûr, mais en participant, mercredi 16 septembre à Viry, au conseil de la communauté de communes Haut-Jura-Saint-Claude qu'ils boycottaient depuis dix huit mois, Jean-Louis Millet et ses colistiers ont mis un peu d'eau dans leur vin. Certes, l'ambiance était tendue et les 55 conseillers communautaires des 28 communes étaient peu enclins à souffler sur les braises d'une controverse loin d'être close. « C'est bien qu'ils aient été là, c'est bien qu'il y ait eu de l'humour dans les échanges », soulignait Christophe Masson, le maire de Coiserette, village de 52 habitants.

Ce retour n'allait pas de soi. Il a même été incertain jusqu'à la dernière minute : « des élus de la majorité sanclaudienne, arrivés en avance, attendaient le chef pour savoir...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !