Fusion des régions : il fallait dire non dès le début !

Assez de chamailleries Dijon-Besançon ! Assez de partage de dépouilles clandestin et honteux ! Assez de concurrence entre les territoires ! A quand la coopération et l'intervention citoyenne ?

bfc4janvier

Les chamailleries à propos de la répartition des directions du conseil régional entre Dijon et Besançon sont un symptôme de plus, s'il en fallait encore, de la nocivité de la fusion des régions, et notamment de la fusion de la Bourgogne et de la Franche-Comté. Vu de Paris, elle accompagne les fusions des directions régionales de l'État. Mais en confortant Dijon au-delà de ce que l'État avait lui-même réparti, la courte majorité socialiste du conseil régional donne le signal que la curée peut continuer.

Marie-Guite Dufay avait promis que la direction de l'environnement et la direction de la recherche et de l'enseignement supérieur seraient implantées à Besançon. Ce qu'il faut peut-être appeler le courant bourguignon de la majorité aura réussi à inverser la tendance à l'équilibre des lieux du pouvoir administratif qu'on avait cru que Marie-Guite Dufay avait obtenu. Et ces directions iront probablement à Dijon si l'assemblée les adopte le 24...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !