François Sauvadet : « je serai conseiller territorial ! »

Le candidat UDI à la présidence de la grande région Bourgogne-Franche-Comté s'appuie sur les élus locaux et départementaux... et la réforme territoriale de Sarkozy retoquée par Hollande. Les « assises territoriales » organisées jeudi 22 octobre à Saint-Vit ont été l'occasion de défendre d'autres relations contractuelles entre la région et les intercommunalités. Non sans arrière-pensées pour certains...

François Sauvadet, très chaleureux avec Clément Pernot, le président du Jura. Photos D.B.

La droite est-elle nostalgique de la défunte réforme territoriale sarkozyste ? François Sauvadet ne cache pas qu'il s'en inspire et qu'il se l'appliquera à lui-même, du moins dans l'esprit. Qu'il soit vainqueur ou défait, il annonce qu'il abandonnera son mandat de député. Il serait de toute façon obligé de choisir, parmi les trois mandats qu'il occupera, lequel il laissera pour se conformer à la règle anti-cumul. Très bien réélu au printemps dernier président du département de Côte d'or, il estime que ce ne serait pas sérieux d'en partir aussi vite. S'il est élu président de la grande région Bourgogne-Franche-Comté le 13 décembre, il cèdera la présidence du département, c'est la loi, mais restera conseiller départemental. Vaincu aux régionales, il siégerait dans l'opposition tout en continuant à présider la Côte d'or : « je serai conseiller territorial »,...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !