Elections municipales : rattraper le gâchis du premier tour ?

Les résultats en pourcentages des électeurs inscrits permettent de mieux saisir l'implosion institutionnelle et politique. Certains ont été élus le 15 mars avec moins de 20% des inscrits... Qu'en sera-t-il le 28 juin à Besançon où les trois qualifiés pour le second tour totalisaient moins de 28% des inscrits ? A Belfort, Lons-le-Saunier ou Saint-Claude où l'abstention avait atteint respectivement 64%, 57% et 53 % ?

lons-vote

Touchant bien plus les villes que les villages, l'abstention record du premier tour l'entache d'insincérité. Des enquêtes ont souligné que les sympathisants EELV, LFI et RN se sont davantage abstenus en raison de la pandémie que les électeurs LREM, LR et PS. Nombres d'élus le sont ou le seront mal, très mal... Cela interroge sur les intentions de ceux qui ont laissé se tenir le scrutin, voire souligne leur panique, sinon leur immaturité démocratique.

A Besançon, en raison d'une abstention de 61%, montant à 75% dans le quartier populaire de Planoise, les trois listes qualifiées pour le second tour ont obtenu moins de 28% des inscrits le 15 mars : Anne Vignot (EELV, 12%), Ludovic Fagaut (LR, 9%) et Eric Alauzet (LREM, 7%)... A Belfort et ses 64% d'abstention, Damien Meslot (LR) était en tête avec 48% des exprimés et 16,5% des inscrits devant une gauche éparpillée et un centre écrabouillé.

Dole s'est aussi majoritairement abstenue. La...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !