Elections départementales dans le Doubs : les préparatifs d’une campagne poussive

Les augures nationales prédisent le retour de la droite en mars, 11 ans après la victoire des socialistes. Localement, ces derniers ne cachent pas que ce sera « difficile » et partent relativement unis. L'UMP est partagée entre la prudence des anciens et l'optimisme des nouveaux.

michelvienet

Soixante seize ! C'est le nombre de candidats que les grands partis ou alliances politiques visant la victoire annoncent devoir présenter pour les élections départementales des 22 et 29 mars prochains dans le Doubs. Soixante seize, soit trente huit femmes et autant d'hommes, répartis dans dix neuf cantons par listes de quatre : un homme et une femme titulaires, une femme et un homme suppléants.

A entendre les responsables politiques insister sur ces chiffres, on réalise qu'ils veulent souligner la difficulté de la tâche. « On n'est pas tout à fait prêts », reconnaît Michel Vienet, le secrétaire départemental de l'UMP qui a déjà dû repousser le moment de la présentation publique de ses candidats. « On les présentera courant janvier, la date sera fixée dans les prochains jours ». Ce pourrait être le 24 janvier.

« Majorité départementale » plutôt que PS14 des 22 sortants se représentent à...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !