Du suicide de la gauche à l’impasse politique…

Depuis sa création à Besançon en 2001, l'Espace politique d'innovation fait vivre un débat ouvert et libre entre la gauche social-démocrate et ses partenaires critiques. Dernière discussion : comment reconstruire après le vent du boulet des élections régionales ?

regionales

Une cinquantaine d'adhérents dont les cheveux blanchissent, un apéro-conférence mensuel réunissant jusqu'à 300 personnes, EPI - pour espace politique d'innovation - tient bon depuis quinze ans. Créée pour soutenir de réflexions politiques Paulette Guinchard quand elle entra au gouvernement de Lionel Jospin, l'association demeure ancrée dans la social-démocratie un brin utopique propre à l'histoire bisontine. Revendiquant un « débat ouvert et libre », elle offre une palette d'opinions allant du Front de gauche aux écolos en passant par les socialistes autogestionnaires et des militants syndicaux plutôt proches de la CFDT.

On y croise le secrétaire de la section PS de Besançon, l'adjoint au maire Jean-Sébastien Leuba, le fondateur d'Energie Cités Gérard Magnin, le conseiller de la députée Barbara Romagnan Marcel Ferréol, l'ancien adjoint centriste de Jean-Minjoz André Régani à l'origine du plan de circulation de 1974, la conseillère économique...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !