Doubs : douze cantons à droite, sept à gauche

En perdant quatre cantons sur six à Besançon, les socialistes et leur allié écologiste ont cédé la majorité à la droite qui revient après onze ans de disette. Le FN est battu partout. A Bavans, où il avait 500 voix d'avance, la mobilisation de plus de 1000 nouveaux électeurs lui est fatale : la gauche gagne de 157 voix.

Entourant le sénateur Jacques Grosperrin, Philippe Gonon, Ludovic Fagaut et Odile Faivre-Petitjean exultent en voyant s'afficher leur victoire, au Kursaal de Besançon. Photo D.B.

Le Doubs revient à droite après onze ans de gestion socialiste très consensuelle par Claude Jeannerot. Malgré le bilan, peu contesté à droite, sur lequel il a fait campagne, il a été emporté par la vague de mécontement à l'égard du gouvernement. C'est une claque pour la gauche socialo-écolo bisontine qui n'a pu sauver que deux sièges sur six, dans les deux seuls cantons où ils étaient opposés au FN. Dans les quatre autres, ils ont été défaits par une union de la droite et du centre plutôt efficace, et pas seulement dans les villages. Dans deux cantons, elle devance même les socialistes sur leur partie bisontine : de deux voix à Besançon-2, de 257 voix à Besançon-4. Dans les deux autres cantons, les Verts sont 210 voix devant la droite sur Besançon-3, et le PS de 358 sur Besançon-5. Au final, sur la seule partie bisontine de ces quatre cantons, la gauche a obtenu 9815 voix et la droite 9506... C'est mince.

La baisse de...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !