Déchets : contenir les coûts

Le budget déchets du Grand Besançon est monté à 23 millions d'euros en 2011. Les investissements devraient être contenus autour d'un million par an, le fonctionnement progressivement passer de 19 millions en 2012 à 20 millions en 2015.

«Le seul risque de l'expérience, c'est l'appropriation du projet par la population, les éventuels comportements hors prévisions». C'est en ces termes que Jean-Pierre Taillard, vice-président de la communauté d'agglomération du Grand Besançon a conclu le débat d'orientation budgétaire sur la gestion des déchets dont il a la charge. Le sujet est aussi aride que sensible dans la perspective de l'introduction, en septembre prochain, de la redevance incitative. Il s'agira de prendre en compte le poids dans le calcul de la redevance d'enlèvement des ordures ménagères, afin d'inciter à leur réduction, que ce soit par le tri, le compost ou moins d'emballages.Impacté par les investissements (subventionnés par l'ADEME) de bennes et conteneurs à puces en 2010 et 2011, le budget déchets est monté à 23 millions d'euros en 2011. Les investissements devraient être contenus autour d'un million par an, le...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !