Besançon se déclare anti traité transatlantique

La majorité municipale (PS-PCF-EELV-Alternatifs-société civile) de la capitale franc-comtoise a adopté une motion demandant l'arrêt de la négociation du TAFTA entre la Commission européenne et les USA, et la publication immédiate du projet. Le conseil régional n'a pu faire de même faute de quorum !

Conseil municipal Besançon

Après l'adoption le 14 février d'une motion anti-TAFTA (transatlantique free trade agreement) par le Conseil régional d'Ile-de-France, le conseil municipal de Besançon a adopté un texte analogue le 18 février. A la différence notable des élus franciliens qui l'avaient adopté à la majorité simple tandis que les socialistes ne participaient pas au vote, la motion bisontine a été votée par l'ensemble de la majorité municipale (PS, PCF, EELV, Alternatifs, société civile). Proposé par l'élue alternative Marie-Odile Crabbe-Diawara, rédigé par EELV, le texte a été présenté en séance par le président du groupe PS, Abdel Ghezali. Les élus de droite et du centre n'ont pas pris part au vote.

Le texte de la motion bisontineLe 14 juin 2013, les 27 gouvernements de l'Union européenne, dont la France,ont approuvé le mandat donné à la Commission européenne pour négocier unaccord de libre-échange avec les États-Unis.Cet accord...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !