Besançon : la gauche n’est pas en ruines, mais en chantiers…

Une conférence de presse « unitaire » du PCF et d'EELV est ignorée par le PS pris par son calendrier interne, jugée prématurée par Génération.s, considérée comme témoignage de « duplicité » par La France insoumise... Ça grince et ça tangue entre acteurs de la gauche bisontine dans la perspective des élections municipales de mars 2020.

g6
A vrai dire, les divergences ne sont pas nouvelles et de diverses natures. Avant d'entrer dans les détails du dernier couac, revenons quelques années en arrière pour comprendre comment on en arrive là. Unis en 2012 dans le Front de gauche, communistes et insoumis (qui ne s'appelaient pas encore ainsi) ont fait des choix stratégiques locaux opposés en 2014. Les premiers poursuivant l'alliance avec le PS et EELV derrière Jean-Louis Fousseret, les seconds faisant liste à part, tous revendiquant le sigle Front de gauche. Tous rangés en 2014 derrière Jean-Louis Fousseret, les socialistes sont aujourd'hui éparpillés entre ceux qui gardent une maison presque vide, ceux qui sont partis à Génération.s, ceux qui ont rejoint LFI ou s'en rapprochent, sans parler de ceux qui sont devenus macronistes, de fait hors du champ de la gauche même si certains s'en réclament encore. Une implosion du même type a fragmenté EELV où, parmi les restants, un rapprochement avec Génération.s a un temps été envisagé dans la perspective des élections européennes avant de faire long feu. La recomposition politique nationale a eu comme conséquence locale l'éclatement de la majorité municipale bisontine PS-EELV-PCF de 2014 en plusieurs étapes (ci-contre). Quel sera le prochain épisode ?

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !