Besançon : la fragmentation de la majorité municipale

La destitution de Jean-Sébastien Leuba de son mandat d'adjoint par une majorité LREM-UDI-PS, est-elle simplement la conséquence de la perte de confiance de Jean-Louis Fousseret ? La sanction d'un comportement peu collectif ? Un règlement de compte interne au PS ? Revue des débats et des arguments sur fond de préparation des municipales de 2020.

besac-groupeps

On savait nombre d'élus socialistes bisontins orphelins de celui qui fut leur mentor, Jean-Louis Fousseret, descendu du tortillard PS pour monter dans le TGV En Marche. On les savait divisés sur des positions différentes quant à l'attitude à avoir vis à vis de Macron, même après la création du groupe LREM. On les savait minés par des inimitiés mêlant différends personnels ou conflits d'ambitions politiques, voire concurrence électorale interne au parti.

Il pourrait être tenant d'analyser l'éviction de Jean-Sébastien Leuba de sa fonction d'adjoint à l'aune de cette situation politique, de la division de la majorité municipale qui s'inscrit dans ce contexte national. La distribution des votes des conseillers municipaux incite d'ailleurs à cette interprétation : une large majorité des élus socialistes a voté jeudi 28 juin avec les élus LREM et UDI la destitution, acquise avec une majorité de 29 voix. Tandis que s'y opposaient 13 élus de la...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !