Barbara Romagnan vote contre la prolongation de l’état d’urgence

La députée de Besançon, une des six députés opposée à la loi, développe une argumentation très construite, ce que, à part Eric Alauzet, ne font pas les autres députés franc-comtois, qui ont tous ont voté pour, tout en s'expliquant brièvement pour certains sur les réseaux sociaux.

Barbara Romagnan : « une enquête pénale est en cours, qui donne les moyens juridiques nécessaires aux enquêteurs. » Photo d'archives D.B.

Barbara Romagnan fait partie des six députés à s'être opposés à la prolongation de l'état d'urgence ce jeudi 19 novembre. L'élue de la première circonscription du Doubs est l'une des trois socialistes à refuser cette mesure, les trois autres étant écologistes. Elle explique sur son blog que l'état d'urgence « met entre parenthèse certaines garanties de l’état de droit, cet état de droit même qui a été attaqué et que l’on veut défendre.  Si on peut éventuellement  entendre qu’on les restreigne de façon très circonscrite encore faut-il que ces restrictions  apportent un réel soutien aux procédures pénales en cours. Est-ce le cas ? »

Penchant pour une réponse négative, elle estime surtout que l'état d'urgence est sans effet juridique : « une enquête pénale est en cours, qui donne les moyens juridiques nécessaires aux enquêteurs. Ces moyens sont complétés...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !