Mouvement de grève au Subway Chateaufarine à Besançon

Un mouvement de grève d’une dizaine de salariés de l’entreprise de restauration rapide Subway de Chateaufarine a débuté, ce vendredi 30/04 et jusqu’à demain samedi  01/05/21.

Ils ont dressé un piquet de grève devant le restaurant – sandwicherie pour contester la réintégration de leur collègue, Mr Paul Guardado, connu sous le nom de Toufik de Planoise.

En effet, une demande de licenciement auprès de la DDETSPP avait été faite par l’employeur pour trois motifs :

-comportement de nature à dégrader les conditions de travail et l’état de santé de certaines des collaboratrices :

-le non- respect de règles d’hygiène

- l’intention de nuire aux dirigeants de l’entreprise

Ces motifs sont confirmés par les salariés grévistes qui ne veulent plus retravailler avec Paul Guardado qui est soutenu par la CGT et qui a été nommé conseiller des salariés avant que le dossier de demande de licenciement ne soit transmis à l’inspection du travail. Bizarre !

 La CGT n’est même pas venue faire son enquête auprès des salariés qui se trouvent en souffrance psychologique lorsqu’ils travaillent avec Mr Guardado.

Elle n’a écouté qu’une version celle de Mr Guardado .

Des lettres ont été envoyé par les salariés, pour exprimer leur mal- être, à la CGT, DDETSPP, en copie à Mme la maire de Besançon et Mr le Préfet.

Mr Paul Guardado donne comme excuse que l’employeur, Mickael Thiébaud, refuse l’existence d’un syndicat dans son entreprise.

Il n’en n’est rien.

Aucune demande de la part des salariés n’a été faite pour créer un syndicat d’entreprise. en plus les salariés n’ont jamais voulu désigner Mr Guardado comme leur représentant syndical.

La dizaine de salariés grévistes ont fait remarquer qu’ils avaient produit des attestations à l’inspection du travail dénonçant les agissements de leur collègue et qu’ils avaient alerté la médecine du travail.

Mais non, sans aucun effet.

La décision de l’inspection du travail sera contestée devant le tribunal administratif

Les salariés des Subway centre-ville et Chateaufarine de Besançon

Laisser un commentaire