Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Urbanisme

Jeudi 5 avril 2018 / Daniel Bordür

Depuis huit ans, cet ancien site de maraichage promis à l'urbanisation est occupé par des jardiniers, vivant ou non sur place, expérimentant dans une relative précarité matérielle des formes d'organisation autogestionnaires. Redoutant l'expulsion, ils préparent une semaine de mobilisation fin avril. La comparaison avec les Vaîtes a des limites mais n'a rien de fortuit !  

Mercredi 5 juillet 2017 / Daniel Bordür

La friche industrielle faisait tâche depuis la fermeture de 1983 pour cause de délocalisation. Propriétaire après un long combat judiciaire, la ville de Besançon a lancé mardi la démolition qui doit déboucher sur un parc urbain en 2019. Une dizaine d'anciens ouvriers, maintenant retraités, avaient amené des photos de luttes...

 

Besançon : les premières récoltes de la ZAC des Vaîtes

Vendredi 26 août 2016 / Daniel Bordür

La « zone à cultiver » installée avant l'été par des militants de Nuit Debout sur la « zone d'aménagement concerté » des Vaites porte ses premiers fruits. Le jardin a un peu de retard, mais des liens ont commencé à se tisser avec les autres utilisateurs du site promis à un « écoquartier » sur dix ans...

Jeudi 9 juin 2016 / Daniel Bordür

L'adjointe à l'environnement Anne Vignot a réuni une cinquantaine de porteurs de projets et d'initiatives pour leur faire partager les préoccupations règlementaires de la collectivité. Au-delà des principes qui réunissent tout le monde, elle a soumis un projet de charte aux amendements et aux remarques... Pas simple, la conciliation avec la spontanéité citoyenne...

Dimanche 22 mai 2016 / Daniel Bordür

Cette enclave verte en pleine ville, entre Palente, Clairs-Soleils et Chaprais, dédiée depuis des décennies au maraîchage et au jardin, est promise à l'urbanisation avec le label d'écoquartier. Plusieurs dizaines de personnes en ont investi un petit bout, plantant tentes, légumes et agora... et décider de l'appeler ZAC comme zone à cultiver.

Vendredi 8 janvier 2016 / Daniel Bordür

La transaction doit être entérinée jeudi 14 janvier par le conseil municipal. Il y a un an et demi, un premier acquéreur, le Lazard Group, avait renoncé quatorze mois après s'être vu attribuer l'édifice pour 2,35 millions. Jean-Louis Fousseret présente le choix de la SMCI comme coulant de source. Selon Pascal Bonnet (LR), le maire penchait initialement pour un autre projet.

Pages