Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Université

/ Daniel Bordür

Membre de l'actuel conseil d'administration où il siège dans l'opposition à Jacques Bahi qui ne peut pas de représenter après deux mandats, l'ancien directeur du laboratoire Chrono-Environnement conduit une liste pour les élections du 10 mars prochain. Il défend « un changement attendu et nécessaire » et ne ferait pas appel à la police si le CA était envahi par des étudiants... La première vice-présidente sortante, Macha Woronoff, également candidate, défend « le sérieux budgétaire » tout en annonçant ne pas être dans la continuité de Bahi...

/ Toufik-de-Planoise

Fannette Charvier, députée LREM du Doubs, devait présenter ses vœux ce samedi matin à l’école des beaux-arts de Besançon. Mais attendue de pied ferme par une centaine de manifestants qui bloquaient le site, la cérémonie a dû être annulée. Ce qui n’a pas empêché l’élue de venir au contact des « perturbateurs », instaurant tant bien que mal le dialogue.

Accès libre

/ Daniel Bordür

Enseignante-chercheuse à la Sorbonne jusqu'en 1990, elle s'est éteinte le mois dernier à 95 ans. Ancienne résistante, elle fut l'une des premières sociologues à s'intéresser aux femmes au travail et aux rapports sociaux de sexe, avant de s'orienter vers les sciences de l'éducation dont elle devint une sommité reconnue. Elle a travaillé au début de sa carrière au CNRS à Besançon, publiant notamment une étude sur les travailleurs de l'horlogerie.

/ Léo Ballery

C’est probablement grâce à la mobilisation et au choix du juge des libertés de rendre sa liberté à Serge après son placement en rétention, que le préfet n’a pas prononcé de nouvelle OQTF.

/ Daniel Bordür

Enseignant-chercheur en civilisation irlandaise et britannique, Michel Savaric craint que le processus de paix soit menacé en Irlande du nord avec la quasi insoluble question de la frontière et le retour au centre du jeu politique du parti unioniste protestant, le DUP, que les Anglais avaient presque oublié… Il évoque aussi l'effet du Brexit sur les échanges Erasmus, doute de la perspective de « leftxit » (sortie de gauche) de Corbyn…

/ Invité.e.s

Plus de 2600 étudiants étrangers ont choisi Besançon et représentent 22% des inscrits à l'Université de Franche-Comté, soulignent Thibaut Bize, adjoint aux relations internationales au maire de Besançon, et Anthony Poulin, conseiller municipal délégué vie étudiante. Ils considèrent que le projet du Premier ministre d'augmenter les frais d'inscription de 1500% pour les étrangers va les « dissuader d'accéder aux études supérieures en les sélectionnant par l'argent, fragiliser nos universités, notre pays et notre ville. »

Accès libre

/ Daniel Bordür

Cinq des sept étudiants poursuivis pour dégradation, rébellion, violence, voire séquestration après une action contre la sélection en master le 14 février 2017, ont comparu le 18 juillet devant le tribunal correctionnel de Besançon après avoir refusé de plaider coupable en composition pénale, ce que six autres avaient accepté. L'audience a montré les contradictions et la fragilité du dossier d'accusation. La défense a plaidé la relaxe. Le jugement rendu le 27 juillet va plus loin que les réquisitions du parquet pour les plus impliqués.

Pages